Les cerfs-volants de traction

Aussi appelés Ailes de traction, il s’agit de cerfs-volants en tissu, souvent dotés de caissons ouverts (comme sur un parapente).

A l’inverse d’un cerf-volant delta traditionnel, ils sont spécialement conçus pour générer de la puissance grâce au vent.

Cette puissance est utilisée pour se faire tracter, et sauter.

Il existe différents types de cerfs-volants de traction qui se distinguent les uns des autres par leur mode de contrôle et le nombre de lignes dont ils sont pourvus : poignées, barres, 2 lignes, 4 lignes, depower, etc.

Selon la discipline, il convient de choisir le mode de contrôle et donc l’aile la plus adaptée. Il est donc nécessaire de comprendre en quoi ces différences influent sur le pilotage et l’utilisation de l’aile de traction.

Nombre de lignes

Le nombre de lignes change beaucoup de choses à l’utilisation d’une aile de traction.

Si les petits cerfs-volants de traction pour enfants sont déclinés avec 2 lignes, comme sur un delta, les ailes les plus perfectionnées pour les experts en Freestyle disposent généralement de 5 lignes (dont une ligne de sécurité).

L’ajout de ligne permet de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires.

Les ailes de traction 2 lignes sont les plus simples à prendre en main. On tire à droite, on tire à gauche et tant que le vent souffle, l’aile vole. Le petit inconvénient, c’est que lorsque l’aile tombe au sol, selon le terrain et les conditions, il se peut que le pilote doive replacer l’aile correctement pour redécoller. Ce n’est pas un problème pour les enfants dont les parents jouent le rôle « d’assistant au redécollage ». Pour les adultes et les ados qui pilotent en autonomie, ça peut vite devenir ennuyant.

C’est là qu’intervient la troisième ligne. Si c’est avant tout une ligne de sécurité (reliée à un leash pour fermer la voile quand on lâche la barre), elle serre aussi pour redécoller dans toutes les situations, notamment quand l’aile de traction tombe à l’envers (bord d’attaque vers le sol). A noter, les ailes 3 lignes sont toujours proposées avec une barre.

Les ailes de traction 4 lignes sont généralement proposées avec des poignées. Ce sont les ailes les plus maniables pour effectuer des manoeuvres très précises. En effet, chaque ligne est reliée à un coin de l’aile et permet de donc de piloter « aux arrières » c’est à dire en tirant sur un arrière pour accélerer la rotation de l’aile. La marque Peter Lynn propose des ailes 4 lignes à la fois en poignées et en barre. Il faut bien noter que le pilotage avec la barre fait nettement perdre en maniabilité pour faire gagner en confort (pilotage à une main, utilisation d’un largueur pour harnais de kite).

Enfin, les ailes de powerkite 5 lignes sont les modèles les plus évolués. Il s’agit des ailes Depower (ou Border/choquer) qui fonctionnent avec une barre similaire à celle que l’on retrouve en kitesurf. Elle permet de gérer la puissance en modifiant l’incidence de l’aile, c’est à dire en réduisant ou en augmentant la surface de tissu sur laquelle le vent vient taper. La cinquième ligne sur ces ailes est une ligne de sécurité, et elle est relié au système de largage de la barre pour ne pas que l’aile s’envole lorsqu’on actionne la sécurité.

Poignées pour powerkite 4 lignes
Poignées 4 lignes pour aile de traction

Poignées ou barre

C’est un choix que vous n’aurez à faire que sur les ailes 2 et 4 lignes.

Sur les ailes de traction 2 lignes, la maniabilité et la facilité d’utilisation sont quasi-identiques avec des poignées ou une barre. En effet, les petits cerfs-volants de traction étant tellement véloces (du fait de leur taille), l’utilisation d’une barre ne change presque rien en terme de contrôle. La plupart du temps, on fait le choix de la barre sur ces ailes pour faire « plus kitesurf » et ressembler à ce que fait papa 😉

Sur les ailes 4 lignes, les poignées sont le mode de contrôle de base, et le plus adapté. Le choix de la barre peut être intéressant pour des raisons de confort. Avec la barre, on peut facilement piloter l’aile à une main là où les poignées nécessitent l’usage des deux mains en permanence. De plus, l’utilisation d’une barre facilite grandement l’usage d’un système de sécurité traditionnel (avec un largueur) avec un harnais doté d’un crochet. En revanche, il convient de rappeler que la maniabilité de l’aile patit d’un passage en barre.

Pour les cerfs-volants de traction 3 lignes et les ailes de powerkite Depower, tous les modèles sont systématiquement équipés d’une barre. Barre fixe 3 lignes pour les premières, et barre Border/Choquer 4 ou 5 lignes pour les secondes.

Barre 4 lignes pour aile de traction
Barre pour aile de traction 4 lignes

Les tailles

Selon le type d’aile de traction, vous n’aurez pas accès aux mêmes tailles.

Les ailes 2 lignes étant réservées aux enfants, elles sont déclinées uniquement en petites tailles (3m² et moins).

Les ailes 3 lignes permettent de couvrir des tailles un peu plus grandes et s’adressent donc aux adolescents et aux adultes (1.5 à 4.0m²).

Les ailes 4 lignes offrent des tailles solides pour les adultes pour couvrir touts types de conditions (de 2 à 6m²). Leur conception les rendent généralement plus puissantes que les ailes 2 et 3 lignes à taille équivalente.

Enfin, les ailes depower (4 ou 5 lignes) sont des ailes très différentes et beaucoup plus performantes. Leur conception étant également différente, les tailles ne sont pas comparables aux ailes de traction « à bridage fixe » citées plus haut. Elles sont généralement proposées dans des tailles de 4 à 21m².

Aile de traction depower pour le kitesurf
Aile depower étanche pour le powerkite et le kitesurf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.