A l’occasion de notre journée test dans le Sud, nous avons pu nous faire une petite idée sur les modèles de différentes marques.

De retour à la maison, c’est pas moins de 3 ailes de traction qui se sont glissées dans mon sac (merci hein!)

Une fois de retour sur le spot, j’ai donc pu me faire un plaisir de monter ma fidèle monture pour une session buggy en mode balade. C’est accompagné de la Hornet en 4.0 et 6.0 que j’ai pu profiter de mon aprèm. Voilà un petit résumé du test de cette petite aile bien sympathique.

Commençons par le commencement, l’emballage. Le sac à dos est bien pratique (comparé aux modèles triangle en bandoulière de certaines marques), mais suffisament petit pour être utilisé la journée comme un vrai sac. Le seul petit souci (de mon avis personnel) pour un usage en ville, la couleur verte flash, difficile à porter…

L’aile est complète avec les poignées PL couleurs en petite taille sur la 4m et en grande taille sur la 6m. Un détail qui à son importance puisque l’utilisation des poignées large s’avère obligatoire pour contrôler facilement une taille aussi grande dans des conditions moyennes (13-16knts).

Les lignes sont en 200kg devant et 100 sur les freins. Les bridages, les lignes et les pré-lignes des poignées sont numérotées pour s’y retrouver facilement lorsqu’on attache son aile pour la première fois.

Une fois en l’air, ça tire plus que prévu. On a vite fait de considérer la Hornet comme une aile de traction pour tirer les premiers bords quand on lit la fiche sur un site internet ou sur le site du constructeur. Pour ma part, je trouve que pour aile de cette taille, avec un tel ratio et pour le prix, on en a pour son argent !

Pour balancer des 360° dérapages ou taper du 70km/h, la Hornet en 4m² fait merveille dans 15-20 noeuds. Le bonheur, une aile qui ne ferme strictement jamais dans les rafales et un shape bien rond qui offre une bonne puissance constante mais qui reste ultra-maniable. AU même titre qu’une Octane que j’ai dans mon quiver, la Peter Lynn Hornet peut facilement rester dans le set d’un pilote intermédiaire comme moi pour se faire plaisir dans les conditions capricieuses pendant de longues années.

Niveau conception, rien de bien révolutionnaire à signaler. On peut vider le sable avec des ouvertures « scratch » sur les oreilles. Toutes les coutures sont doublées et les attaches de bridages sur l’intrados sont renforcées avec du tissu plus solide.

Pour les ados et les adultes qui veulent commencer avec une aile qui en a sous le capot mais qui reste relativement soft, qui permet de rouler sans se faire peur, je trouve que c’est un super produit.

La vidéo de la Peter Lynn Hornet : http://www.peterlynn.fr/kites/ailes-de-traction/peter-lynn-hornet.html

Vous devez être connecté pour déposer une réponse.